LES SINDUMUJA EN ACTION: ZAMBIE, USA, ITALIE, BUJUMBURA

Un vendredi de sang dans le monde et chez nous. Nous venons d’apprendre qu’un criminel, un sindumuja a abattu 7 personnes d’une même famille aux USA dans l’Etat de l’Ohio. Le tueur n’a pas encore été appréhendé. Nous doutons fort que Obama demandera un dialogue inclusif avec cet assassin, pour trouver une solution. En Italie, deux mafieux ont abattu deux hommes et blessé quattre autres dans un quartier de Naples. Une exécution entre bandes rivales. Au Burundi,  l’explosion d’une grenade dans le parking de bus au Centre Ville a semé la panique. On n’a pas encore le bilan des dégâts. Naturellement, le lanceur de cet engin de mort ne sera pas décrié au niveau international, car il est envoyé par l’opposition radicale financée par l’Occident. Les crimes des Sindumuja au Burundi ont le sous-couvert de la Belgique et des autres pays qui ont les intérêts chez nous. Ces crimes sont bons! Exactement comme les assassinats de masse en Zambie, contre les réfugiés burundais et rwandais. Les grands médias du monde ne les ont pas évoqués. Parce que les puissances occultes, par l’intermediare de Kagame, ont trouvé un anneau faible en Zambie. Vous verrez que le pays sous peu entrera dans une guerre interethnique et perdra sa stabilité. Le venin kamagéen est en train de démolir toute l’Afrique Centrale, en poursuivant une utopie que ni Napoléon, ni Hitler, ni la Reine d’Angleterre n’ont pu réaliser. Les peuples sont maléables comme l’eau, mais comme elle ils sont incomprimables: tôt ou tard, mort le dictateur, ils retouvent leur liberté . Les crimes de la Zambie portent la signature de Kagame, parce qu’ils sont absolument similaires à ceux de Mutakura et Nyakabiga. Dans les deux situations il y a eu brûlure à mort de plusieurs hommes (comme à Nyakabiga) et taille d’un grand trou sur la poitrine des victimes pour enlever le coeur comme à Mutakura. Nous nous demandons si les massacres de Bujumbura n’étaient pas des entrainements pour aller attaquer la Zambie, ou bien si les hordes de Bujumbura n’ont pas été déviées sur Lusaka, vu qu’à Bujumbura les forces de l’ordre ont appris à les maitriser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *