CYNISME DE LA REUTERS: LES TERRORISTES SINDUMUJA SONT DES AGENTS DE SECURITE !

Les terroristes Sindumuja, « Vigilantes » selon la REUTERS

Imaginez cette scène: le 14 novembre 2015, au lendemain des attaques de Paris, un journaliste de la Reuters réussit à savoir où se cachent Abaoud, Salah et ses complices, leur fait une interview, des photos et des vidéos avec leur arsenal de mort, et sort triomphant: « voici les vigilantes de Paris », c’est-à-dire, les agents de sécurité!

Aussi invraisembable que ce soit, ce méfait s’est produit à Bujumbura la semaine dernière. Un reporter de la Reuters a pris rendez-vous avec les terroristes sindumuja, les a photographiés durant leur entrainement, et  leur a accordé une interview. Jusque là, travail de journaliste. Mais, quand il a écrit ses articles, il les a appelés des « vigilantes », c’est-à-dire des agents de sécurité! C’est malheureusement cette appelation qui les blanchit de leurs crimes qui est en train de circuler dans les agences de nouvelles internationales.  Et cela s’est passé après les attaques sanglantes des terroristes sindumuja aux  bars de Kanyosha, Bwiza, Jabe; au lendemain de l’attaque au domicile du maire de la ville, et du lancement des grenades en plein jour dans les marchés et dans les rues, qui ont fait des morts et des blessés.

Une grande Agence de nouvelles comme Reuters qui s’adonne au cynisme et à l’intoxication montre à quel point la corruption des meilleurs est toujours la pire, comme récitait quelqu’un. Quelle est donc la différence, chère Reuters entre ceux qui tuent les clients  des restaurants et du Bataclan à Paris, et ceux qui mitraillent les jeunes gens dans une boite de nuit à Bwiza ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *