LA CIRGL VA INSPECTER, KAGAME DEPLACE LES REBELLES A RUTSURU

Les services secrets burundais savent pertinemment que le Rwanda est en train d’entrainer des jeunes tutsi pour ensuite mener une guerre contre leur pays. Marguerite Barankitse a parlé de 24.000 jeunes reçus au Rwanda. Le Burundi a fait part de ses inquiétudes aux organisations régionales,  déclarant que le Rwanda a rompu ses engagements, en servant de base pour le déstabiliser. La CIRGL  a donc décidé d’envoyer une mission de vérification de ces affirmations. Mais, coup de théâtre:  des troupes « rwandaises » sont en train de franchir la frontière pour s’installer dans Rutsuru, au Nord Kivu,  d’où elles avaient été chassées ensemble au M23. Une manoeuvre à première vue incompréhensible, parce qu’on se demande à quel jeu joue Kabila: après que ses populations aient été massacrées et violées par les hordes du M23, ce président fait-il encore appel à eux ?  Par contre, l’hypothèse la plus probable est que Kagame, ne voulant pas être pris en flagrant délit d’entrainement de rebelles tutsi contre le Burundi, a demandé à son homolgue Kabila de lui céder provisoirement le camp de Rumengabo pour cacher ces rebelles tutsi.  Raison pour laquelle Kabila a retiré tous les soldats congolais de cette zone, pour les concentrer à Goma. Quand la mission du CIRGL sera partie, ils retourneront au Rwanda. Ces rebelles pourraient aussi descendre dans le Sud Kivu et attaquer le Burundi par l’ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *