NOUVELLES FRAICHES

Reprise du dialogue inter-burundais sans la participation du parti au pouvoir

Le Mardi 23 juin 2015 Sous la médiation de Abdoulaye Bathily envoyé spécial de Ban Ki-Moon, le gouvernement du Burundi, le Cndd-Fdd et ses alliés n’ont pas répondu présent au dialogue inter burundais qui devait débuter ce mardi le 23 juin 2015. Les chaises prévues pour les représentants du gouvernement et du parti au pouvoir sont restés vides jusqu’à la fin de la séance de ce mardi.

Il y avait dans la salle du Menub des délégués des confessions religieuses, de la société civile, des représentants de plusieurs partis politiques de l’opposition et de la Coalition ’’Amizero y’Abarundi’’. Les anciens présidents Sylvestre Ntibantunganya et Domitien Ndayizeye ont répondus présents à cette reprise du dialogue inter-burundais. Côté facilitation, le nouveau médiateur Abdoulaye Bathily, dernièrement nommé par le Secrétaire générale des Nations Unies était entouré dans cette tâche par des représentants du Menub, des Nations Unies, de l’Union Africaine et de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs. Agathon Rwasa, candidat aux présidentielles de 2015 pour le compte de la Coalition ’’Amizero y’Abarundi’’, fustige la politique de la chaise vide. «L’unilatéralisme du gouvernement est préjudiciable.»

Signalons que le parti Cndd-Fdd déclare que sa priorité pour le moment est de continuer sa campagne pour les communales et les législatives, bien qu’il apprécie les préoccupations de la Communauté internationale sur la situation prévalant au Burundi. Selon ce parti, il ne va pas participer à ce dialogue pendant cette période électorale. Pour le président du Cndd-Fdd, Pascal Nyabenda, ce dialogue à 5 jours des communales et à 2 jours de la campagne pour les présidentielles semble être une dissuasion ayant pour objectif de perturber les élections. L’Uprona n’a pas non plus pris part à ce dialogue. Selon Gaston Sindimwo, secrétaire général de ce parti, tout pourparler devait se faire après les élections. « Il est le bienvenu mais après les meetings politiques», a-t-il lancé. (IWACU)

Le ministre de l’Intérieur a rejoint les autres partenaires au dialogue

Au deuxième jour de la reprise du dialogue inter-burundais, le ministre burundais de l’Intérieur, Edouard Nduwimana a rejoint les autres partenaires dans ces pourparlers. C’est pour discuter des modalités de ce dialogue. Il est piloté par le nouveau médiateur Abdoulaye Bathily et épaulé par l’UA, l’EAC, la CIRGL et le Menub. (IWACU)

Le Ministère de la Santé condamne les agressions observées contre les établissements de soins

Le centre de santé de Mutakura en Mairie de Bujumbura a été attaqué à la grenade dans la nuit du 22 juin 2015. Cette attaque a occasionné des blessés parmi les policiers en poste à cet endroit et a endommagé une partie de la toiture de ce centre. Le Ministère de la Santé publique et de la lutte contre le SIDA condamne fermement les agressions observées contre les établissements de soin de santé et des malades. Ce ministère fait savoir que les formations sanitaires et le personnel médical appartiennent à la catégorie des biens et des personnes bénéficiant d’une protection spéciale en raison de leur formation.  Cela émane d’un communiqué de presse sortie par le ministère de la santé publique mardi 23 juin 2015. (RTNB)

Il salue la nomination d’un nouveau facilitateur et l’invite à mettre en place un cadre permanent de concertation

Au cours de la conférence qui a été animée par Gaston Sindimwo, secrétaire général du parti, celui-ci a indiqué qu’à moins d’une semaine des législatives et communales prévues le 29 juin 2015 et compte tenu de la situation socio-politico-sécuritaire et de l’état d’avancement du processus électoral, le parti Uprona porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’il réitère sa volonté de poursuivre la campagne électorale conformément au report des élections communales et législatives tel que récemment souhaité par une partie de la classe politique et de la société civile. Il a affirmé que le parti soutient qu’il est possible de tenir ces échéances compte tenu de la situation sécuritaire qui prévaut actuellement dans le pays. Le parti Uprona réaffirme sa ferme conviction sur le respect de la date indiquée et ceci s’avère une exigence conformément au décret portant réajustement de la période de la campagne électorale et au report des élections des conseils communaux et des députés renvoyés respectivement aux 26 juin et 29 juin 2015. Le parti Uprona fait état des faits précis et circonstanciés qui sont de nature à compromettre la tenue des élections, et accepte que toutes sortes de dialogues se fassent mais cela après les élections.

Le parti Uprona s’inscrit en faux contre tous ceux qui veulent piétiner le processus électoral. En outre, il a souligné que le parti Uprona s’interroge sur le pourquoi de l’organisation de plusieurs réunions sur le Burundi au lieu de s’enquérir sur l’organisation proprement dite des élections. Il a exprimé son inquiétude face à cette situation qui sent le complot de certains pays contre le Burundi, et exprime son engagement à poursuivre le processus électoral pour mener le Burundi à bon port comme il l’a fait lors de la lutte pour l’indépendance, et cela contre la volonté des Belges.

En plus, le parti Uprona salue la nomination du nouveau facilitateur opérée par le secrétaire général des Nations unies et l’invite à mettre en place un cadre permanent et opérationnel de concertation entre le gouvernement et les organisations de la société civile électorale, pour leur pleine participation au processus électoral. Le parti Uprona est satisfait du déroulement du processus électoral. (PPBDI)

Des coups de feu et explosions de grenades en commune urbaine de Musaga

Plusieurs coups de feu et des explosions de grenades ont été entendus la nuit de  mardi à mercredi dans les quartiers Gasekebuye et Gitaramuka de la commune urbaine de Musaga sans faire de dégâts, a-t-on appris de sources policières et administratives. Selon  les mêmes sources, ces coups  de feu  et explosions de grenades,  suivis de coups de sifflets,  ont  commencé  à  être  entendus  lorsque  des  éléments  de  la  Police  nationale  burundaise  (PNB) commençaient à entrer à l’intérieur de ces quartiers.

Le  porte-parole  de  la  PNB,  le  commissaire  Pierre  Nkurikiye,  a  fait  savoir  que  ces  grenades  ont  été lancées  par  les  habitants  de  ces  quartiers,  précisant  que  les  opérations  de  fouilles-perquisitions  doivent  se poursuivre pour retirer toutes les armes des mains des populations civiles qui les détiennent illégalement.

L’administrateur  communal  de  Musaga,  M.  Alexandre  Bigirimana,  déplore  lui  aussi  cet  état d’insécurité.  Il  promet  d’entrer  en  contact  avec  les  autorités  policières  pour  voir  dans  quelle  mesure  ces opérations de fouilles-perquisitions  puissent se dérouler sans causer de dégâts. Il souhaite notamment que des opérations du genre se déroulent pendant la journée pour plus d’efficacité. Une autre grenade avait explosé dans la même commune le matin du  lundi 22 juin,  blessant un groupe de policiers, rappelle-t-on. A  part  ces  explosions  de  grenades  qui  sont  signalées  dans  cette  partie  de  la  capitale  Bujumbura,  le commissaire Nkurikiye  a  fait savoir que toutes les précautions ont été prises pour renforcer la sécurité pendant cette période des élections. Il  a  par ailleurs fait remarquer qu’un dispositif important d’agents de sécurité  allait être déployé à travers toutes les communes du Burundi pour sécuriser le 1er scrutin qui est prévu lundi le 29 juin 2015.  (ABP)

 Reprise des activités à la PAFE

La Police de l’Air, des Frontières et des Etrangers (PAFE) a repris ses activités. c’est après 48 heures d’interruption pour des raisons d’ordre administratif.  A l’intérieur de cet établissement, on observe un mouvement de va et vient et des files d’attente des gens qui recherche les documents de voyage. Certains dossiers attendent leurs propriétaires à l’extérieur des bureaux. Actuellement, il faut noter qu’il y a une forte de demande des documents de voyage et que la PAFE est très sollicitée. (RTNB)

Afflux des militants du MSD et les sympathisants de Rwasa vers les CECI ?

Du côté des CECI en Mairie de Bujumbura, les électeurs qui se présentent comme des militants du MSD ou supports de RWASA affluent depuis ce matin vers les bureaux des CECI au niveau des communes à Kanyosha, Kinindo, Cibitoke, Musaga et Rohero pour retirer leurs cartes d’électeurs. Il est signalé que le gros des étudiants du campus de Mutanga et Kiriri qui faisaient le sit-in devant l’ambassadeur des USA s’empressent maintenant de récupérer les cartes d’électeurs. On note que ces étudiants, autour d’une centaine maintenant, passent la nuit chez eux et reviennent le matin! (Facebook)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *